3 agences à votre service :  Agence d’Arras | Agence d’Amiens | Agence de Lille

T.  03 21 21 11 47

retour

26 avril 2018, 14:45 | source : 24 matins

Haute-Vienne : des garagistes simulaient des accidents pour arnaquer les assurances

Le réseau revendait également des véhicules d’occasion trafiqués à des particuliers.

 

C’est le genre d’affaire qui n’aide pas une profession souvent pointée du doigt à cause de certaines brebis galeuses. En Haute-Vienne, la brigade de recherches de Limoges a permis le démantèlement d’un réseau d’escrocs présumés qui œuvrait dans le domaine de l’arnaque à l’assurance et à la voiture d’occasion. Un trafic juteux qui aurait permis de détourner près de 300 000 euros.

 

Faux accident et voitures maquillées

Ce sont nos confrères du journal Le Populaire qui relaient l’information. Tout commence en 2016 à la suite d’un banal accident de la route. Après enquête sur les circonstances exactes de l’accident, les gendarmes de la brigade de proximité de Nieul remarquent quelques incohérences et préviennent les compagnies d’assurances concernées.

 

Les investigations sont alors poussées un peu plus loin et les enquêteurs découvrent que plusieurs individus, dont certains tiennent des garages, auraient mis en place un système d’arnaque à l’assurance bien huilé. Le premier volet consistait en la simulation d’accidents pour se faire rembourser des véhicules déclarés en épave par les assurances. Des véhicules qui étaient ensuite réparés à la va-vite et revendus.

 

Le réseau maquillait également des voitures d’occasion en produisant de fausses factures de réparation ou en trafiquant les compteurs kilométriques de ces dernières avant de les revendre au prix fort à des particuliers.

 

Escroquerie en bande organisée

Des perquisitions ont été menées chez 7 suspects, et notamment dans des garages auto. Un grand nombre de véhicules a été saisi ainsi que 26 000 euros en cash et des outils divers. 7 personnes de 24 à 57 ans ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée et sont convoquées devant le tribunal correctionnel de Limoges.

 

Au total, l’arnaque aurait rapporté près de 300 000 euros au réseau avec une soixantaine d’escroqueries recensées pour le moment.

retour

Michaël HECQUET, Enquêteur de Droit Privé diplômé d'Etat. (Licence Professionnelle sécurité des personnes et des biens, spécialité enquête privée délivrée par l'Université Panthéon Assas Paris 2) ;

 

Enquêteur de droit privé, autorisé à exercer cette activité par, agrément du CNAPS N° AGD-062-2112-07-22-20130339519, conformément à la loi n°83-629 du 12 juillet 1983 modifiée successivement par les lois n°2003-239 du 18 mars 2003, n°2006-64 du 23 janvier 2006, n°2007-297 du 3 mars 2007;

 

Enquêteur d'assurances détenteur du certificat ALFA/AFNOR compétences délivré par AFNOR compétences.